Sur les traces des éléphants blancs

Quatre créateurs montréalais s'unissent pour poser un regard moderne sur les années 60-70 et confronter leurs objets iconiques (télévisions, tables tournantes, etc.) aux techniques audio et vidéo numériques actuelles. Les membres de Sixtrum intègrent ces objets à leur ensemble de percussions pour faire résonner des sonorités rétrofuturistes. La musique, sous l'influence de compositeurs américains (John Cage, notamment), se joint aux projections de vidéos et d'images d'archives en proposant une vision très actuelle de cette époque.