MUSIQUE - SPECTACLES OFFERTS

DRUMMING

DE STEVE REICH

Oeuvre marquante du mouvement minimaliste américain, Drumming représente le raffinement ultime de la technique de déphasage amorcée par Reich dans ses créations précédentes.

Le déphasage est un processus par lequel un instrumentiste jouant un motif rythmique accélère progressivement par rapport à d’autres qui jouent le même motif. Il en arrive à se trouver décalé d’une valeur de note par rapport aux autres. Ce décalage génère alors un nouveau motif.

Composée en 1970-71, Drumming nécessite neuf percussionnistes, deux chanteuses et une flûte piccolo. Cette oeuvre majeure fait suite à It’s Gonna Rain et Come Out pour bandes magnétiques, ainsi qu'à Piano Phase pour deux pianos.

Steve Reich est l’un des pionniers du mouvement minimaliste avec les compositeurs La Monte Young, Terry Riley et Philip Glass.

Ce mouvement influencera d'autres compositeurs américains et européens tels que John Adams, Louis Andriessen, Michael Nyman, Gavin Bryars, Arvo Pärt, et John Tavener.

Plusieurs artistes rock et techno s'en inspireront également : King Crimson, Brian Eno, Robert Fripp, Mike Oldfield, Tangerine Dream, The Orb, Orbital, Underworld et Aphex Twin ont tous intégré dans leurs oeuvres des éléments du minimalisme.

La durée de Drumming peut varier de 55 minutes à 1h15. La version de Sixtrum dure de 60 à 70 minutes.