À PROPOS

L'ENSEMBLE

SIX IMAGINAIRES, UNE MISSION

Fabrice MarandolaFabrice Marandola

Ce qui définit le percussionniste, c'est le geste de frapper. C'est un geste physique, entier, qui va de la subtilité extrême jusqu'à une puissance qui engage le corps en entier. 

À l'âge de cinq ans, la batterie de son père et un petit tambour africain reçu en cadeau inspirent à Fabrice Marandola une grande déclaration : il deviendra batteur !

Une vingtaine d'années plus tard, après des études au Conservatoire de Paris avec Jacques Delécluse et un doctorat en ethnomusicologie à la Sorbonne, son rêve de jeunesse s'est amplement réalisé.

Il joue alors avec l'Orchestre National de France et le Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France. De Paris à Grenoble et Angers, il enseigne tout en poursuivant ses réflexions en ethnomusicologie amorcées au Cameroun.

En 2005, Marandola déménage à Montréal et devient professeur à l'École de Musique Schulich de l’université McGill. Partageant son temps entre enseignement, interprétation et recherche, il est nommé en 2009 Directeur Adjoint – Recherche Artistique du CIRMMT.

Rapidement, il s'implique dans le milieu de la percussion contemporaine en co-fondant Sixtrum et le duo Akrostick. Il joue avec le NEM, la SMCQ et Kore, et dirige l'Ensemble à Percussion McGill.

Dans toutes ses activités, Marandola privilégie l'exploration, le risque, la découverte et la créativité. Sa démarche pose constamment la question du rôle du musicien dans la société, et du futur de la musique alors qu'elle est de plus en plus transformée par la technologie.

 Mais c'est d'abord et avant tout le plaisir à la fois intellectuel et physique de jouer qui guide son travail, un plaisir partagé avec ses collaborateurs et qu'il entend transmettre au public.

Avec Sixtrum, on fait un travail d'explorateurs. On travaille avec le vivant. Des musiques qui vivent jouées par des musiciens qui vivent.