Historique

2019

Dans le cadre du concert ''Hommage à Serge Provost'', Sixtrum passe commande à 2 compositeurs du Conservatoire de Musique de Montréal, un concert dédié à trois générations de compositeurs de cette institution. En collaboration avec l'Overseas Chinese Association, Sixtrum invite le célèbre ensemble taiwanais Ju Percussion afin de présenter un spectacle de grande envergure à Montréal (première présentation de Ju Percussion au Canada).

Le Nouvel Ensemble Moderne demande à Sixtrum de collaborer au concert événement organisé pour souligner les 30 ans de l'ensemble, concert qui reçoit un Prix Opus du Concert de l'année.

2018

Sixtrum collabore avec l'Orchestre Symphonique de Laval en présentant une pièce originale sur instruments recyclés (Garbage concerto de Jan Jarvlep).

L'année 2018 marque également le succès de l'événement Rythmopolis, happening de musique et d'art numérique à la Place des Arts autour des musiques urbaines et qui réunit une trentaine de percussionnistes canadiens et des artistes visuels. Cet événement reçoit d'ailleurs le Prix Opus ''Événement de l'année''. Lors de cet événement Sixtrum invite d'autres ensembles canadiens (percussions et autres) tels que TorQ, EP4, Architek, VideoPhase et l'ensemble Karel). Rythmopolis est un beau prétexte pour Radio Canada qui profite de l'occasion pour organiser une première diffusion live web en 360 audio au Canada.

Le spectacle Angélique fait l'objet d'une lecture en français au Théâtre d'aujourd'hui à l'occasion de son 50e anniversaire en collaboration avec le BTW, toujours accompagné de la musique de Sixtrum.

2017

Sixtrum remet le couvert avec les Journées de la percussion et ses ''échanges percutants'' mais aussi en retournant au Domaine Forget.

6D est présenté dans le cadre du CAM en tournée (Montréal) et Le Scorpion fait partie de la programmation du festival Montréal Nouvelles Musiques organisé par la SMCQ.

L'ensemble, toujours ouvert aux nouvelles opportunités artistiques, plonge dans le milieu du théâtre et créee la trame sonore du spectacle Angélique, co-créé par le Théâtre B.T.W et le Tableau d'Hôte Théâtre, un spectacle pour lequel Sixtrum a d'ailleurs reçu les prix ''Outstanding Contribution to Theatre'' et ''Outstanding PACT Production'' lors des Montreal English Theatre Awards.

En 2017 Sixtrum initie le premier ''Sixtrum Lab''qui permet à des compositeurs et des percussionnistes de créer ensemble des pièces originales présentées ensuite devant public

2016

En 2016 Sixtrum fête ses 10 ans de création avec trois oeuvres de Pierre Michaud, Tim Brady et Alain Perron (création de Débâcle).

Un spectacle est également créé en collaboration avec l'ensemble Sacré Tympan (Alerte au Triton). Sixtrum présente 6D au Domaine Forget de Charlevoix et en profite pour enseigner son expertise dans le cadre des classes de maîtres du festival.

2016 compte également une autre collaboration avec le CIRMMT, l'université de Montréal, l'université de Paris VIII pour une cocréation avec les percussions de Strasbourg.

2015

Sixtrum ouvre la convention PASIC (Percussive Arts Society International Convention) au Texas (USA) devant plusieurs centaines de percussionnistes du monde entier et continue par la suite sur sa lancée en organisant les ''Journées de la percussion'' à l'Université de Montréal avec une série de concerts et d'ateliers. La Grande Tortue continue de tourner et l'ensemb produit un premier enregistrement monographique avec Philippe Leroux (CD qui a reçu la récompense ''Coup de coeur'' de l'Académie Charles Cros). En septembre l'ensemble se retrouve sur la scène de la Fête de la musique de Mont Tremblant et présente K'anchat au Festival de Lanaudière.

Sixtrum s'envole également pour la France afin de créer en collaboration avec les Percussions Claviers de Lyon le spectacle Batèches. Ce dernier honore Gaston Miron, l'un des plus grands poètes de la francophonie via une création mêlant projections vidéos, percussions et enregistrements sonores. Le spectacle tourne à Lyon, Toulouse et Pont-Rouge.

2014

La Grande Tortue continue de voyager au Québec et jusqu'à Calgary (Calgary Pro Musica).

K'anchay fait partie du programme du Conseil des arts de Montréal en tournée et 6D est présenté dans une école.

Pour la première fois Sixtrum enregistre un titre à destination du grand public en collaborant avec Robert Normandeau pour son CD ''Dômes''.

L'ensemble effectue une tournée dans l'ouest Canadien, joue pour Montréal Nouvelles Musiques, le Festival organisé par la SMCQ, participe au Festival de Lanaudières avec son programme Autour de Xénakis et s'envole pour en France pour participer à l'Académie Internationale d'Été de Nice et pour donner une série de concerts mémorable au Festival de Valdeblore.

2013

La tournée Drumming se poursuit alors que le spectacle Exotica est repris dans le cadre du festival MNM.

Sixtrum offre un atelier de création au studio Timpano Percussion, en collaboration avec le compositeur Philippe Leroux. En Mai l’ensemble réalise <3m>Des Puces et des Drums, un concert précédé d'expérimentations sur la spatialisation du son, en co-production avec le CIRMMT à l'École de musique Schulich.

L'ensemble collabore avec l'artiste multimédia Herman Kolgen dans le cadre du concert Train Fragments, lors du festival MUTEK.

En août, Sixtrum prend part au Jacob's Pillow Dance Festival au Massachusetts en compagnie de O Vertigo et de la SMCQ. Enfin, en novembre, Sixtrum interprète 6D devant un public international de professionnels dans le cadre de la première rencontre de l'International Artist Manager's Association à l'extérieur de l'Europe.

2012

Après avoir joué Drumming en plein air au théâtre de Verdure, le groupe emmène le spectacle dans une tournée des Maisons de la culture.

À l’automne, Sixtrum joue à la radio – une diffusion en direct pour la SRC/CBC de Imaginary Landscape No. 4 de John Cage.

Sixtrum profite de l'hiver pour effectuer sa première tournée dans l'Ouest canadien.

L'ensemble est à nouveau finaliste pour un Prix Opus, cette fois dans la catégorie « Meilleur concert de musique contemporaine » pour 2011-2012.

La Grande Tortue se promène en France.

2011

L'année s'ouvre avec Lumières!, un spectacle vidéomusical de percussions électroniques.

En collaboration avec la SMCQ, la compagnie de danse O Vertigo et le Nouvel Ensemble Moderne, Sixtrum participe au festival Montréal Nouvelles Musiques.

En mars, l'ensemble entreprend une tournée des Maisons de la culture de Montréal soutenue par le Conseil des arts de Montréal en tournée.

Le mois d'avril est l'occasion d'un concert unique : Ligeti de père en fils.

En automne, la Société des arts technologiques (SAT) accueille deux concerts : Drumming de Steve Reich et Histoires de gestes, un spectacle où le rythme passe par le mouvement.

Sixtrum reçoit le prix Arrimages décerné par la Jeune Chambre de commerce de Montréal et le Conseil des arts de Montréal, pour son originalité et sa créativité.

La Grande Tortue continue de voyager notamment dans les Maritimes (Nouveau Brunswick et Ile du Prince Edouard), dans les deux langues officielles.

2010

En janvier Sixtrum s’associe au CIRMMT pour présenter Le Scorpion de Martin Matalon, d’après le film surréaliste de Buñuel, L’Age d’or.

L'ensemble est invité au festival Printemps des arts de Monte-Carlo. Au Québec, le festival Elektra et le Festival du Centre d'arts Orford accueillent Sixtrum.

En septembre, Sixtrum se produit au Centre Canadien d'Architecture dans le cadre d'une exposition sur le compositeur Iannis Xenakis.

La Grande Tortue poursuit son ambitieux chemin.

2009

En mars, Sixtrum retourne en France comme groupe soliste avec la SMCQ (Société de Musique Contemporaine du Québec).

Durant l'été, l'ensemble crée le spectacle jeunesse La Grande Tortue avec le metteur en scène Michel G. Barette, en coproduction avec les Jeunesses Musicales du Canada, pour ensuite entreprendre une tournée montréalaise.

Une collaboration avec l'ensemble I Musici et un hommage au percussionniste Pierre Béluse complètent la saison.

Sixtrum se retrouve en nomination aux Prix Opus décernés par le Conseil québécois de la musique, dans la catégorie « Meilleur concert de l’année ».

2008

Sixtrum interprète en janvier des œuvres de John Cage, et, en septembre, la pièce Exotica de Kagel. Durant l'automne, six villes françaises accueillent le concert Pléiades lors de la première tournée européenne de l'ensemble.

2007

Sous l'impulsion de six percussionnistes chevronnés, Sixtrum voit le jour. Le concert inaugural est donné le 17 octobre, lorsque le groupe présente Pléiades de Iannis Xenakis. Le spectacle figurera au palmarès des 10 meilleurs concerts de l'année dans le journal Le Devoir.

X